EN - FR
Logo Ju-Leh Adventure
NOUS CONTACTER
prière Ladakh
festival d'Hemis au Ladakh, danse des masques

Festivals au Ladakh

Célébrés chaque année avec une grande ferveur, les festivals du Ladakh se déroulent généralement dans la cour des monastères bouddhistes. Des moines portant des robes colorées et des masques effrayants exécutent des cham (danses de masques sacrées). Ces cham représentent la purification de l'esprit et aussi le triomphe du bien sur le mal. Les festivals sont une partie importante de la vie culturelle du Ladakh. Les gens, jeunes et vieux, de toutes les régions du Ladakh assistent à ces festivals monastiques.

Les festivals sont traditionnellement célébrés pour commémorer le jour anniversaire des figures religieuses (Bouddha, Padmasambhava, etc.) et d'autres dates importantes du calendrier bouddhiste.

Nom du festival Lieu Année 2020 Année 2021
Spituk Gustor Monastère de Spituk 22-23 Jan 11-12 Jan
Dosmochey Leh, Diskit, Likir 21-22 Fév 09-10 Fév
Stok Guru Tsechu Palais de Stok 03-04 Mar 21-22 Fév
Matho Nagrang Monastère de Matho 08-09 Mar 26-27 Fév
Saka Dawa dans tout le Ladakh 05 Juin 26 Mai
Sindhu Darshan près du village de Shey 12-14 Juin xx-xx Juin
Yuru Kabgyat Monastère de Lamayuru 18-19 Juin 07-08 Juin
Hemis Tsechu Monastère d'Hemis 30-01 Juil 20-21 Juin
Shachukul Kabgyat Monastère de Shachukul 07-08 Juil 26-27 Juin
Stongde Gustor Monastère de Stongde, Zanskar 08-09 Juil 27-28 Juin
Phyang Tsedup Monastère de Phyang 18-19 Juil 07-08 Juil
Karsha Gustor Monastère de Karsha, Zanskar 18-19 Juil 07-08 Juil
Korzok Gustor Monastère de Korzok 23-24 Juil 13-14 Juil
Takthok Tsechu Monastère de Takthok 29-30 Juil 19-20 Juil
Sani Naro Nasjal Monastère de Sani, Zanskar 02-03 Août 23-24 Juil
Festival du Ladakh Leh 01-04 Sep xx-xx Sep
Diskit Gustor Monastère de Diskit 14-15 Oct 04-05 Oct
Thiksey Gustor Monastère de Thiksey 03-04 Nov 22-23 Nov
Chemrey Wangchok Monastère de Chemrey 13-14 Nov 02-03 Dec
Galdan Namchot dans tout le Ladakh 10 Dec 29 Dec
Losar (Nouvel An) dans tout le Ladakh 15 Dec 03 Jan 22
Danse des masques, festival monastique au Ladakh

Festival de Spituk Gustor

Spituk Gustor est le premier festival célébré au Ladakh après le Losar (nouvel an). Les gens bravent le froid pour assister à ce festival. Le clou du festival est le grand thangka de Djé Tsongkhapa, le fondateur de l'ordre Gelugpa qui est exposé au public. Les gens font également la queue à la porte du gonkhang (temple principal) pour demander la bénédiction des divinités protectrices telles que Mahakala et Sridevi (Palden Lhamo) dont les visages ne sont dévoilés que pendant le festival.

Festival de Dosmochey

Les habitants du Ladakh considèrent souvent Dosmochey comme le signe avant-coureur de journées plus chaudes après des mois de jours froids en hiver. La famille royale du Ladakh a créé ce festival annuel de Dosmochey. Des cham ou danses sacrées sont exécutées par des moines dans l’ancien temple situé en dessous du palais de Leh. Des rituels sont exécutés et des idoles faites en pâte sont soit brûlées, soit isolées dans une pièce pour se débarrasser des mauvais esprits. Des croix faites de fils par les moines sont également offertes. Des personnes vêtues de costumes traditionnels visitent les salles de prière, pour obtenir les bénédictions des divinités et autres dieux et déesses. Le festival de Dosmochey est également célébré le même jour au monastère de Diskit dans la vallée de la Nubra et au gompa de Likir.

Danse des masques pendant le festival de Dosmochey au Ladakh

Festival de Stok Guru Tsechu

Le festival de Stok Guru Tsechu a lieu dans le village de Stok qui est le lieu de résidence actuelle de la famille royale du Ladakh. Ce festival est célèbre pour les oracles qui font des prédictions pour l'année à venir. Ces oracles ne sont pas des moines mais des laïcs formés par des moines du monastère de Spituk pour permettre à l'esprit des divinités d'entrer dans leur corps. Avant le festival, ces laïcs sont spirituellement purifiés et préparés par les moines. Les gens du Ladakh croient fermement aux prédictions faites par les oracles.

Festival de Matho Nagrang

Le festival de Matho Nagrang (avec celui de Stok Guru Tsechu) est connu au Ladakh comme le « festival des oracles ». Contrairement au festival de Stok où les divinités prennent le relais des laïcs pour faire des prédictions, les oracles ou ronstang prennent le contrôle des corps de deux moines choisis afin qu'ils fassent des prédictions pour le village et les habitants du Ladakh. Ces deux moines choisis pour être les oracles doivent méditer pendant des mois pour s’entraîner afin qu'ils puissent être prêts pour le festival et dire l'avenir des gens. La foi des habitants du Ladakh est telle qu'ils bravent le froid et se rassemblent en grand nombre pour demander les bénédictions des oracles et écouter leurs prédictions.

Fête de Saka Dawa, de Bouddha Purnima ou du Vesak

Saka Dawa (également connu sous le nom de Bouddha Purnima ou Vesak Day) commémore la naissance, l’éveil et la mort de Bouddha. Les gens du Ladakh comme les bouddhistes dans d’autres parties du monde célèbrent Saka Dawa comme la fête suprême de tous les bouddhistes. Ce festival est généralement célébré en mai selon le calendrier lunaire. Un grand nombre de personnes de toutes les régions du Ladakh prennent part à Bhumskor, une procession où les gens portent des livres religieux sacrés ainsi que des thangka décrivant la vie et les actes nobles de Bouddha. Des étudiants, des moines et des gens de tous les milieux participent à la procession qui prend fin au terrain de polo de Leh. Ce jour-là, les gens visitent les monastères et demandent les bénédictions du Seigneur Bouddha.

Festival de Sindhu Darshan

Le festival de Sindhu Darshan est célébré chaque année à Shey pour rendre hommage au fleuve Sindhu (Indus). Le fleuve Indus est considéré comme le berceau de la civilisation indienne, le symbole de l’unité de l’Inde. Ce festival de trois jours attire des touristes de toutes les régions du pays. Des artistes de différentes régions de l'Inde convergent vers le Ladakh et présentent des programmes culturels, comme des spectacles de danse et de musique sur les rives de l'Indus. Des hommages sont également rendus aux soldats indiens qui ont donné leur vie dans l'exercice de leurs fonctions. Un comité composé de personnes de différentes religions organise une cérémonie de réception marquant le début du festival de trois jours.

Femmes exécutant une danse traditionnelle ladakhie, festival de Sindhu Darshan au Ladakh

Festival de Yuru Kabgyat

Lamayuru est l'un des villages pittoresques du Ladakh et la grandeur de son monastère est encore accentuée avec la célébration du festival de Yuru Kabgyat. L'importance de ce festival de deux jours est telle que des moines de différentes parties du monde y assistent en grand nombre. Le point culminant du festival est les cham ou danses sacrées des masques. L'une des danses représente Yama (Seigneur de la mort) et Guru Rinpoché ou Padmsambhava (également connu sous le nom de Second Bouddha). Des offrandes sacrificielles sont faites et des rites sacrés sont exécutés le jour de la fin du festival.

Festival d'Hemis Tsechu

Le festival d’Hemis Tsechu peut être considéré comme le festival monastique le plus populaire du Ladakh parmi les touristes. Ce festival est organisé pour célébrer l'anniversaire de Padmasambhava (Guru Rinpoché), le fondateur du bouddhisme tibétain. Les danses de masques sacrées ou cham sont exécutées par les moines résidents du monastère dans la cour. Le monastère abrite le plus grand thangka ou peinture tibétaine au monde. Ce thangka de deux étages est déroulé une fois tous les 12 ans. Le thangka a été exposé en 2016 et le sera à nouveau en 2028.

Festival de Shachukul Kabgyat

Shachukul Kabgyat est le festival le plus important de la région administrative de Durbuk et les gens de différents villages de cette région se rassemblent pour célébrer cet événement. Les moines, originaires de cette région, qui étudient dans différentes parties du pays, prennent l'habitude d'assister à ce festival de deux jours qui se tient au gompa de Shachukul. Les moines de ce monastère sont de la lignée Drikungpa, qui possède d'autres monastères importants à Phyang et Lamayuru.

Moine paré d'un masque exécutant une danse sacrée, festival monastique au Ladakh

Festival de Stongde Gustor

Le gompa de Stongde, l'un des plus anciens monastères du Zanskar, est célèbre pour le festival de Stongde Gustor. Les gens et les moines se rassemblent dans ce monastère qui a été fondé par le Lama Marpa, disciple de Naropa, il y a près de dix siècles. Ce festival est célébré le 28ème et 29ème jour du 11ème mois du calendrier lunaire tibétain. Les moines exécutent des danses de masques sacrées pendant le festival.

Festival de Phyang Tsedup

Phyang Tsedup est l'un des festivals les plus importants du Ladakh. Le festival est dédié à Skyoba Jigten Gombo, un saint et le fondateur de l'ordre Drikungpa. Contrairement aux danses de masques sacrées exécutées dans d'autres monastères, les cham au gompa de Phyang sont longues et durent généralement une demi-heure. Une autre attraction du festival est le thangka de Skyoba Jigten Gombo qui est déroulé et exposé tous les trois ans (années du cochon, du serpent et du singe du calendrier lunaire tibétain).

Cham et thangka de Skyoba Jigten Gombo, Festival de Phyang Tsedup, Ladakh

Festival de Karsha Gustor

Célébré au gompa de Karsha, le plus grand monastère du Zanskar, Karsha Gustor signifie la victoire du bien sur le mal. Karsha Gustor est célébré en été. Le moment principal de Karsha Gustor est l'avenir prédit par un profane à la place d'oracles ou de devins réputés. Ce laïc est choisi, purifié spirituellement et préparé par les moines du monastère.

Festival de Korzok Gustor

Avec le monastère de Korzok surplombant le majestueux lac Tso Moriri, le festival Korzok Gustor pourrait facilement être considéré comme l'un des festivals les plus mémorables et les plus beaux de toute la région du Ladakh. Ce qui ajoute au charme du festival, c'est la présence de groupes nomades Changpa qui viennent en grand nombre pour assister au festival. Le monastère de Korzok, affilié à la lignée Drukpa, a été fondé par Kunga Lodro Ningpo, il y a environ trois siècles.

Cham, festival monastique au Ladakh

Festival de Takthok Tsechu

Le gompa Takthok (ou « toit de pierre » en ladakhi car le toit et les murs sont en roche) est le seul monastère Nyingmapa (la plus ancienne des quatre grandes écoles du bouddhisme tibétain) au Ladakh. Le monastère est construit autour d'une grotte qui aurait été utilisée par Guru Rinpoché pour la méditation au 8ème siècle. Ce monastère qui abrite une soixantaine de moines s’anime tout à coup lors du festival deTakthok Tsechu pour célébrer cette journée spéciale dédiée à Guru Rinpoché. Takthok Tsechu (le 10ème jour du calendrier lunaire tibétain) est célébré en été. Des cham ou danses des masques sacrées sont exécutées, représentant les premiers voyages de Guru Rinpoché.

Festival de Sani Naro Nasjal

La fondation du monastère de Sani remonte à l'époque de l'empire Kanishka au 1er siècle de notre ère. Par conséquent, Sani est le plus ancien monastère de la région du Ladakh et de la vallée du Zanskar. Actuellement, il appartient aux Drugpa Kagyu, une sous-lignée de l'école Kagyu. Le monastère accueille son festival annuel, Sani Naro Nasjal, entre le 15 et le 20 du sixième mois tibétain. Les moines du monastère de Bardan se produisent à Sani. À cette occasion, la statue du célèbre Yogi, Naropa, est dévoilée pour que les habitants et les pèlerins reçoivent des bénédictions. Il est intéressant de noter que parmi de nombreux festivals monastiques, seul Sani accueille les danses des jeunes mariés du village. À l'issue des célébrations, les villageois saluent et félicitent les nouveaux mariés et leur offrent des khataks (écharpes traditionnelles de cérémonie). Vous pourrez également assister à la floraison de la fleur de Guru Naropa et admirer le stupa historique de Kanishka derrière le monastère de Sani.

Moine jouant du tambour dans un monastère durant un festival au Ladakh

Festival du Ladakh

Le Festival du Ladakh, organisé par le Département du Tourisme avec l'aide de la population locale, vise à promouvoir le tourisme et la riche culture de la région. Ce festival, organisé en septembre, attire des milliers de touristes du monde entier. Divers programmes culturels sont organisés tels que des danses folkloriques, de la musique traditionnelle, des plats ladakhis, des produits artisanaux, des compétitions de tir à l'arc et des matchs de polo. Les danses des masques sont l’un des moments forts du festival. Ce festival est l’occasion idéale pour les touristes de découvrir la culture et le style de vie des ladakhis.

Match de polo à Leh, festival du Ladakh

Festival de Diskit Gustor

Les habitants de Diskit, centre administratif de la vallée de la Nubra, célèbrent le festival de Diskit Gustor en octobre. Comme il s'agit de l'un des plus grands festivals de toute la vallée de la Nubra, les habitants de presque tous les villages y participent en grand nombre. Comme d'autres festivals au Ladakh, le festival de Diskit Gustor marque également la victoire du bien sur le mal lorsque l'effigie du mal (appelée Storma en ladakhi) est brûlée. Les cham sont interprétées par les moines du gompa de Diskit pendant les deux jours du festival.

Festival de Thiksey Gustor

Célébré en octobre ou en novembre,Thiksey Gustor avec Chemrey Wangchok est l'un des derniers festivals célébrés avant le nouvel an ladakhi ou Losar. Le festival au monastère de Thiksey est aussi majestueux que l’édifice lui-même et attire de nombreux touristes pendant les deux jours de l'événement. Les gens bravent le froid pour assister aux prières, tôt le matin, effectuées par les moines du monastère. L'un des moments forts du festival est les danses de masques exécutées par les moines portant des chapeaux noirs qui distribuent, à la fin, le gâteau sacrificiel (connu sous le nom de Storma) pour signaler la victoire du bien sur le mal.

Ceremonie avec des moines, festival au Ladakh

Festival de Chemrey Wangchok

Le gompa de Chemrey, perché sur une colline, reste l'un des monastères les plus pittoresques du Ladakh. Bien que le monastère soit célèbre, peu de gens sont au courant du festival connu sous le nom de Chemrey Wangchok qui a lieu dans ce monastère du 15ème siècle. Ce festival est célébré les 28ème et 29ème jours du neuvième mois du calendrier lunaire tibétain. Les moines de la lignée Drukpa méditent pendant une semaine, puis exécutent les cham pendant les deux jours du festival.

Festival de Galdan Namchot

Le festival de Galdan Namchot marque le début des célébrations du nouvel an au Ladakh. Ce festival est célébré pour commémorer l'anniversaire et la bouddhéité de Djé Tsongkhapa, qui était un érudit tibétain et fondateur de la lignée Gelugpa. Tous les monastères, les bâtiments publics et les maisons sont illuminés pendant Galdan Namchot. Les gens préparent et allument des lampes à beurre pour signifier la victoire de la lumière sur les ténèbres. Ils cuisinent des mets appétissants pendant le festival et rendent visite à leurs proches pour manger avec eux.

Moine et lampe à huile, festival de Galdan Namchot au Ladakh

Festival du Losar (Nouvel An Ladakhi)

Le festival du Losar ou nouvel an ladakhi est l’un des festivals les plus attendus du Ladakh. Au cours de ce festival de deux semaines, les gens rendent visite à leurs parents et amis. Les trois premiers jours sont considérés comme les plus importants lorsque les gens se rendent également dans les monastères pour faire des offrandes et demander des bénédictions. Les ladakhis de toutes les religions célèbrent ce festival avec une ferveur totale.